Zandanek

Quatre royaumes, seize races, un monde en reconstruction... Que se passera-t-il?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le temps qu'on efface

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Shibu Akira

avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 19/03/2008

MessageSujet: Re: Le temps qu'on efface   Lun 29 Déc - 14:55

Cela faisait maintenant trois jours qu'Akira se morfondé dans sa chambre, se demandant ce qui avait put arriver entre lui et Mordred, pourquoi il ne lui arrivait que des misères et pourquoi malgré le fait qu'il est accepté de sacrifié sa propre vie pour continuer celle de sa vie anterieure.....il avait tous ces malheurs...
Pleurant des larmes amer et douloureuse à ses yeux rougis par les heures qu'il avait deja passé à pleurer, Akira, se demander si il allait mourir de tristesse ou non quand la porte de sa chambre s'ouvrit..... Sur le coup il ne se retourna pas, pensant que c'était encore un des domestiques de Mordred qui venait pour lui apporter un plateau repas qu'il ne degnerait pas manger, mais à la place de cela, il entendit la voix de Mordred qui l'appellait.
Se retournant doucement vers la porte, il dut donner un piètre spectacle au démon. Ses yeux etaient gonflés et rougis, ses cheveux sales et hirsute, et ne parlons pas de son pyjama trop grand et froissé qui donnait l'impression qu'li n'était qu'un petit malheureux.
Voyant la pitié dans les yeux du démon, l'ange le laissa parler et ecouta ses arguments sur cette idiote histoire d'avoir peur de l'avoir violer.... c'était pourtant Akira qui l'avait emmener au lit le premier, ce ne pouvait donc etre un viol....
son explication fini, il sorti un plateau de derrière lui et lui ordonna de manger, mais l'ange avait encore trop mal à l'esctomac pour pouvoir avaler quoique ce soit.
Posant le plateau sur la table de chevet, Mordred finit par enlacer l'ange qui crut alors que tout les maux de la Terre disparaissaient d'un coup.... disparaissaient jusqu'à ce qu'il lui dise l'a voir pris pour Akira....
A cet instant, l'ange se raidit et repoussa le démon de son corps avant de lui dire, les yeux pointaient vers le sol....

-" Sors de ma chambre s'il te plait!....Je ne veux pas de toi ici!"

Obligant ainsi le démon à quitté la chambre il ferma la porte derrière celui ci fermant à clé toutes les portes et volets pour se plonger dans le noir le plus complet.... il avait tou abandonner pour redevenir ce Lyel qu'aimait tant Mordred et aujourd'hui....il penser plus à Akira qu'autre chose...
Quel dur destin, que celui d'un ange...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mordred of Netherfield

avatar

Nombre de messages : 117
Date d'inscription : 19/03/2008

MessageSujet: Re: Le temps qu'on efface   Lun 29 Déc - 16:04

Mordred demandait pardon et il se fit jeter dehors. Et encore le mot était faible... Mordred entendit le verrou être posé. Il avait peut être fait une bêtise...

Le remord s'insinua plus encore dans ses veines et son sang ne fit qu'un tour. Il avait parlé d'Akira. Mais c'était les même non? Il ne comprenait plus rien le pauvre... Il fallait dire qu'à 3667 ans, Mordred n'était plus de sa première jeunesse...

Le démon alla se terrer au sommet d'une tour et quitta même la propriété. Il déploya ses ailes noires et s'envola, pensant que là ses larmes resteraient invisible et nourrirait la terre sèche qui défilait sous ses yeux en une brume mouillée.

Il rejoignit ensuite le parc et se posa là, derrière ce fameux parrapet de pierre. Assis, les jambes ramenées contre lui et sa tête enfouie dans ses bras il commençait à se demander si finalement il ne devait pas penser à partir. A quitter tout ça. Plus rien n'avait de valeur maintenant. Oui, pour la toute première fois de sa vie il pensait à la mort.

Oui pourquoi se battre encore? C'était dit non? Rien ne serait comme avant, leur destin était à la tragédie. Ce monde là ne lui plaisait plus. Il ne reconnaissait plus rien et plus rien ne lui plaisait. Sa seule raison de vivre était chimère. Oui. Rien.

Le démon revint au manoir et alla droit dans les cachots. Là, il trouva une fiole de poison, le seul capable de tuer des êtres angéliques ou démoniaques. Il ouvrit le bouchon et observa la couleur merveilleuse de cette mort en bouteille.

Des larmes coulaient encore sur son visage si longtemps marqué par la colère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shibu Akira

avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 19/03/2008

MessageSujet: Re: Le temps qu'on efface   Lun 29 Déc - 16:39

le noir... la solitude... voila tout ce à quoi l'ange aspirere desormais. Il avait changer, il s'était renier entierement, avait quitté son royaume, sa famille, pour devenir le frère de Mordred, son concubin, son amant, il avait tout fait pour que celui ci soit heureux.... Et finallement, alors que pour la première fois leurs corps fusionnaient, il ne pensez qu'a celui qu'il avait était auparavant.
A quoi bon vivre?
Akira n'existez plus, il avait etait banni de lui même pour laisser place à celui qu'il avait etait et maintenant c'est au banni que l'on pense ?
S'enrageant en une seconde, l'ange compris que cela n'aurait jamais cesse et qu'il serait toujours balloté entre deux tendances, deux personnalités et d'un geste de colère brisa tout ce qu'il trouvez sur son chemin allant de l'assiette qu'on lui avait amené, aux vases, miroirs etc....

La chambre n'était plus que carnage. L'on aurait facilement put croire qu'on vol ou un meurtre avait etait perpetrer dans cette chambre avec tout ce desordre, et pour completer le tuot, Akira s'était couper à divers endroits avec des morceaux de verres, laissant trainer son sang un peu partout sur le sol. pleurant de nouveau à chaudes larmes l'ange ne savait plus que faire, que dire.... peut etre devrait il retourner au pays angélique, la bas il serait aimer et choyer pour ce qu'il est. On ne lui demanderait pas de changer pour plaire.... mais.... le seul problème etait que tous devaient savoir qui il etait en realite et que plus jamais rien ne serait pareil.
Plus jamais il ne serait aussi insouciant qu'auparavant.....
En ayant assez de tout cela, l'ange deverouilla la porte de sa chambre et à la volé l'ouvrit pour s'enfuir en courant tandis qu'une ombre le regarder sans bouger de loin.
L'ange roux traversa toute l'aile dans laquelle sa chambre etait situé, laissant derrière lui pas mal de gouttes de sangs preuve de ses quelques blessures. L'aile traversé, l'ange descendit l'escalier de marbre, et glissa sur une marche finissant la dizaine de marches en boules. Puis une fois en bas, et apres avoir reussit à se relever, il continua sa "fuite" en titubant vers le jardin. Ouvrant la prote arrière il remarqua alors la pluie diluvienne qui tombé mais sorti quand même....
qui aurait pu prevoir qu'a l'instant ou il fermer la porte menant sur le jardin, Mordred rentrerez à la maison.... ils auraient put se croiser....Mais cela ne fut pas et tandis que l'un descendait dans les bas font de la demeure, l'autre tituber, à l'exterieur, glissant sur l'herbe humide, se relevant, trempé, degoulinant, jusqu'à ce que de fatigue et de manque de sang, il tombe....tombe quelques instant avant que l'on vienne le prevenir de ce qui allait arriver à son démon d'amant.... peut etre se retrouveraient ils dans la mort ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mordred of Netherfield

avatar

Nombre de messages : 117
Date d'inscription : 19/03/2008

MessageSujet: Re: Le temps qu'on efface   Mer 31 Déc - 8:01

Hé oui ils traversaient ensemble leur crise existentielle. Mais à quoi bon être ensemble dans la mort quand on était pas ensemble déjà en vie? Le mode de pensée angélique était bien étrange parfois mais ça Mordred l'ignorait puisqu'il était en train de se dire qu'il allait partir.

Bien sûr, il ne croisa pas l'ange mais alors qu'il portait le poison à ses lèvres il se ravisa. C'était vraiment lâche d'abandonner face à la première difficulté. Leurs parents avaient bien réussi eux! Pourquoi pas eux aussi ?

Il remontait quand on vint lui dire que l'autre se traînait en sang dehors. Le démon leva les yeux au ciel et vola directement à l'ange.

- Qu'est ce que tu es en train de faire?

La voix était réprobatrice.

- Tu es décevant Lyel. On est vraiment stupide tous les deux. On nous donne une chance de nous retrouver et on décide de mourir ? C'est quoi cette ineptie?

Il souleva l'ange dans ses bras et le ramena au manoir. Là il arrêta l'hémorragie.

- On a pas le droit d'abandonner alors qu'on est enfin ensemble. C'est sûr qu'on aura beaucoup de difficultés mais nos parents avaient réussi alors pourquoi pas nous? Nous aussi on a le droit d'être heureux!

Le démon lança un regard sévère à l'ange.

- Comment peux-tu oser penser à mourir? Oui je sais qu'on t'a prévenu que j'avais du poison en main mais cela ne veut pas dire que j'allais le boire moi. Tu crois que ton Dieu serait si fier de toi si tu te donnais la mort? N'est ce pas le plus haut crime que vous pouvez commettre? Tu abandonnes parce que le monde n'est plus le même? Parce que tu préfèrerais être avec ces chiens qui ne t'ont jamais vraiment aimé? C'est ici ta place et tu y resteras parce que c'est quand même moi qui t'ait acheté ta liberté. Après, si tu veux redevenir un esclave fais, mais tu ne sortiras plus d'ici!

Oui il était vraiment très en colère.

- Maintenant tu manges où je te jure que j'utiliserai mes pouvoirs sur toi.

Une chose qu'il n'avait jamais jamais faite. A ses yeux cela aurait été sacrilège et l'ange le savait. Il quitta la pièce, fou de rage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shibu Akira

avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 19/03/2008

MessageSujet: Re: Le temps qu'on efface   Mer 31 Déc - 8:41

l'herbe etait humide etait humide et collante.... Et malgré cette desagrable sensation Akira n'arrivait pas à se relever! Quelle idée aussi d'avoir tout cassé dans sa chambre et de s'etre ainsi blessé! Sans sa il aurait put partir loin et oublié tout ses malheurs.... Mais maintenant il n'avait plus rien à faire que d'attednre de s'endormir sur cette herbe et sous cette pluie diluvienne.
sanglotant doucement, il se demande ce qui adviendrait de lui apres le trépas, mais tout ce qu'il eu pour reponse fut la voix de Mordred qui le gronder pour ces actes et qui pres l'avoir pris dans ses bras, le ramena à l'interieur pour le soigner et le reprimander une fois de plus.
Mais Akira ne disait rien. Il savait parfaitement que Mordred avait raison d'etre mecontent de son, de leurs comportements et accepter parfaitement tout ce qu'on lui disait.
Ses plaies panser et l'hemorragie arréter, Akira se redressa tout doucement dans le lit pour ecouter la fin de ce qu'avait à dire Mordred, mais quand il lui dit qu'il avait l'intention de boire une fiole de poison, il le gifla sans force....

-" Ta pas le droit de mourir ! espece d'ange noir à la noix!"

Souriant d'un air fatigué et doux, il accepta de manger sans que Mordred n'est à utilisé ses pouvoirs mais voulu dire une chose avant que le démon quitte la pièce.

-" J'ai pas essayé de mourir! Je me suis blessé en m'enervant contre ma chambre et quand j'ai voulu partir pour reflechir bah.... j'avais plus assez de forces."

Oui l'ange etait honteux de son comportement mais maintenant c'etait fait et il ne pouvait plus rien pour cela!
prenant donc l'assiette qui etait posé non loin il se mità picorer ci et là dans son assiette, mais n'ayant pas enormement d'appetit, il ne la finit pas et en laissant pres de la moitié....
Au dehors la pluie avait cessé, et les nuages se dissipé pour laisser place aux ciel bleu et au soleil.....

Le lendemain matin tout sembler n'etre qu'un mauvais souvenir, autant pour les betises que pour les distances prises entres les amants.
Après avoir fait sa toilette, il descendit à la salle à manger, ou comme toujours, Mordred, lisez son journal d'un regard severe et impenetrable.
S'installant à sa place habituelle et avoir saluer le démon, l'ange piocha dans les plats pour manger un peu, car les forces lui revenait et la faim avec!
Mais en plein milieu de son festin de petit dejeuner, une ombre s'avança vers lui et lui tendit un plateau d'argent sur lequel etait posé une lettre lui etant destiné.
Prenant la lettre du plateau, il l'observant un petit moment, puis reconnu sur l'enveloppe, l'ecriture de son père Gabriel.
L'ouvrant doucement, il en sortit une lettre sur un magnifique papier d'un blanc plus que magnifique et ou tout etait ecrit en lettres d'or.....
"Mon Fils
J'espère que tu recevra cette lettre le plus rapidement possible.
Ton père est très malade, et les medecins disent qu'il ne lui reste que peu de temps à vivre.
Ce n'est pas par amour filiale que je t'envoie cette lettre, mais une de ces dernières volonté est de te revoir une dernière fois.
Viens au plus vite

Gabriel."
Stupéfait par le contenu de la lettre, Akira resta bouche bée un long moment, puis apres avoir remarqué que Mordred le regardait d'un air curieux il dit

-"je dois retourner au royaume angélique le plus vite possible!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mordred of Netherfield

avatar

Nombre de messages : 117
Date d'inscription : 19/03/2008

MessageSujet: Re: Le temps qu'on efface   Jeu 1 Jan - 19:00

Mordred sentit la main de l'ange se poser sur sa joue et compris ensuite que normalement ça aurait dû être une gifle. Malheureusement Lyel n'avait plus assez de force. Il retint la main de son frère qui était encore froide. Il voulait qu'elle se réchauffe.

Alors qu'il se nourrissait, il essaya de se justifier quant à sa tentative. En fait s'en était pas une, ce qui était tout aussi idiot. Mordred commença à sourire. Il avait gagné parce qu'il se remit à rire. Seul l'ange avait pu avoir ce type d'idée. Rester qu'il prenait sans broncher ses remontrances et il allait en ajouter une:

- Alors au lieu de demander de l'aide, tu t'es traîné dehors. Tu aurais pu mourir ce qui est tout aussi idiot de ta part.

Le lendemain matin était arrivé si vite. Mordred avait veillé derrière la porte de l'ange toute la nuit. Et le matin, il s'était persuadé de descendre petit déjeuner comme d'habitude. Il saisit les journaux et cette fois il redevint professionnel.

Akira descendit finalement et vint s'installer comme à son habitude. Un léger sourire s'esquissa sur les lèvres du démon surtout quand il le vit dévorer comme un ogre tout ce qui passait sous sa main. Enfin, c'était le plus rassurant en soi.

Soudain, Mordred vit un serviteur aller vers Akira avec une lettre. Jamais moyen d'avoir la paix ici!

Lorsqu'il parla de partir le démon se ferma complètement et attrapa la lettre. Il la parcourut des yeux.

- Il en est hors de question Lyel. Ils ne sont pas tes parents. Et ils t'ont plus maltraité que les démons dans ce monde. Eux ne t'ont jamais touché. Les anges sont ceux qui ont causé tous nos malheurs. Il ne t'aime même pas. Non, et là c'est un ordre, je refuse que tu y ailles.

C'était dur il le savait mais il avait trop peur de le perdre.

- Je ne leur fais pas confiance. Et il est hors de question que je t'accompagne. Restons sage. Réponds leur ce que tu m'avais dit. Ils t'ont traité en ... Comment peux tu leur pardonner? Te souviens-tu de ce qu'ils t'ont fait? Sais-tu qui est celui qui t'a écrit cette lettre? Te souviens tu de ce moment maudit où je n'ai pas pu être là pour empêcher...

Sa voix se brisa.

- Ton Dieu l'a puni en lui donnant l'âme de sa victime pour enfant. Ils t'ont détesté toi et donc votre Dieu. Là ils ont commis les choses impardonnables. Qu'ils souffrent autant que toi et moi, moi qui t'ai attendu plus de 3000 ans je te rappelle!

Il s'agenouilla devant Akira et lui prit les mains.

- S'il te plaît. N'y va pas. Ils vont te faire du mal. Ces mots eux meme sont blessants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shibu Akira

avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 19/03/2008

MessageSujet: Re: Le temps qu'on efface   Ven 2 Jan - 11:56

A l’instant même ou Akira parla de partir pour le royaume angélique, l’expression faciale de Mordred changea, comme si il allait se mettre en colère ou s’apprêter à tuer une personne dans l’instant à venir. Traversa d’un pas la pièce il prit la lettres de mains de l’ange et après l’avoir rapidement lu s’opposa fermement à l’idée de l’ange de partir voir son père maternel sur son lit de mort.

Bien entendu, il invoqua le fait qu’ils n’étaient pas réellement ses parents et ce qu’il avait vécu durant son enfance, mais tout de même……

Il était vrai que son enfance n’avait pas était des plus faciles. Son père paternel était dur avec lui et ne voulait qu’une chose, l’endurcir et le brimer de toutes les manières possibles. Bien sur il n’était que peu souvent à la maison mais quand il était là, il ne perdait pas une occasion d’humilier et de réprimander son enfant devant public. Ce n’était pas l’enfance heureuse que tout enfant pourrait espérer avoir mais cela avait était la sienne. Et puis il était également vrai qu’li n’était pas réellement leurs enfants puisqu’il était la réincarnation de Lyel, mais…… il était né d’Aku tout de même, il avait vécu en tant qu’Akira toute sa vie et ne pouvait renier entièrement ce père là. Car oui, même si il se souvenait de son enfance horrible avec Gabriel, et de ce qu’il lui avait fait dans sa vie antérieur il ne pouvait avoirs de rancune envers cet autre père qui le protéger, le consoler l’aimer… en ces temps obscure de l’enfance il avait était le seul à l’aimer comme tout enfant souhaite être aimer, alors il ne pouvait que partir pour exaucer son dernier souhait.

Bien entendu, Mordred ne leurs accorder aucune confiance de par ce qui lui était arrivé autrefois et ce qu’il savait de son enfance, et refuser de plus de l’accompagnait, ce qui était compréhensible… combien de leurs enfants avait il tuer dans ses cachots avant que l’ange aux cheveux de flammes n’arrivent ? Et puis un démon dans une ville angélique, serait du suicide pur et simple.

Mordred reprouvé donc totalement cette idée d’aller revoir son père une dernière fois, et utilisé le motif que Gabriel l’avait violé, puis tué autrefois, que les enfants la bas son mauvais, que tous le détestent car ils savent qui il est et doivent se douter qu’aujourd’hui il est le compagnon d’un des démons les plus puissants mais peu importait. Il n’y retourner pas pour voir ces imbéciles mais pour dire adieu à son père bien aimé….

-« Mordred. Je sais que tu as de la rancœur envers tous les anges du royaume angélique et particulièrement envers Gabriel. Et je te comprends parfaitement. Tu as vécu trois milles ans seul à cause d’eux, et j’ai vécu une enfance difficile dans ce royaume ou l’on ne m’aimer que peu pour ce que j’avais était dans une autre vie et ce que je rappelais aux anges sois disant bénéfiques de ce royaume mais… Quand tout était sombre, je n’avais que lui. Il fut le seul à m’aimer à me consoler et à me protéger comme il le pouvait. Ce n’était certes pas toujours assez, mais il tenter de me protéger tout de même… »

Les larmes commençaient à monter aux yeux de l’ange et d’une voix qui commençait à s’emplir de sanglot il dit

-« Je ne pourrais jamais me pardonner si il mourrait sans que nous nous soyons revues une dernière fois… »

Mordred aussi avait des sanglots dans la voix, mais il devait y allez…

-« Je ne serai parti que deux jours. Je te le promet ! Et personne ne me fera de mal, sinon notre Dieu les réprimandera lourdement… ne t’inquiète pas pour moi. »

Donnant un baiser amoureux au démon il espérait qu’il le laisserait partir sans trop rechigner…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le temps qu'on efface   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps qu'on efface
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» "Le temps efface tout, et à la fin, il ne reste que les ténèbres"
» Le temps n'efface pas le souvenir. [Dakota.]
» [TERMINE] Le temps n'efface pas les liens du sang
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zandanek :: Hors jeu :: Archive :: Back in 2010-
Sauter vers: